Parc de Jeurre

  • jeurre-fiche-5
  • jeurre-fiche-1
  • jeurre-fiche-2
  • jeurre-fiche-3
  • jeurre-fiche-4

Véritable originalité en Essonne, le Parc de Jeurre est situé sur une nappe phréatique  et  le château a d’ailleurs été construit sur pilotis. Les terrains du domaine étant largement inondés, Louis-César Dufresne de Saint-Léon envisagea en 1792 des travaux d’assainissement avec un aqueduc-siphon, aujourd’hui inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques.
L’art du jardin paysager est venu d’Angleterre à la fin du 18éme siècle, et suit l’art des jardins réguliers. Il se singularise par la mise en valeur de la nature et de ses beautés : bosquets, arbres, cours d’eau et surtout  perspectives ponctuées d’étonnants monuments appelés « fabriques ».
Dans le parc de Jeurre se trouvent aujourd'hui réunies les quatre plus célèbres fabriques créées à Méréville par Hubert Robert pour le marquis de Laborde, banquier de la cour de Louis XV, qui voulait y réaliser le plus beau parc de son époque.
De belles allées bordées de buis taillés permettent au visiteur de se rendre d'une fabrique à l'autre, en lui ménageant des vues ravissantes sur les monuments et les pièces d'eau de ce parc de 60 ha, plantés de toutes les essences rares de la région Ile-de-France.

Les six fabriques du parc sont classées monuments historiques ; le château, la ferme, la maison du portier, l'aqueduc sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques ; le site a aussi été classé.

Plan du lieu géolocalisé